Le député Rodrigue KOKOUENDO félicite Emmanuel MACRON pour sa réélection

Le député Rodrigue KOKOUENDO félicite Emmanuel MACRON pour sa réélection

À Paris, le 2 mai 2022

Le député de la 7ème circonscription de Seine et Marne, Rodrigue Kokouendo, félicite le Président de la République, Emmanuel Macron pour sa réélection, validée par le Conseil constitutionnel ce mercredi 27 avril 2022. Il salue les Seine-et-Marnais, qui ont renouvelé leur confiance au Président de la République avec 57% des suffrages, témoignant de leur soutien à la politique menée depuis ces 5 dernières années.

La confiance largement renouvelée des Français à Emmanuel Macron, saluée par nos partenaires européens, est un message fort pour les valeurs de la démocratie dans un contexte de crise mondiale. 

 

Emmanuel Macron a su répondre aux préoccupations des Français sur le pouvoir d’achat, la relance économique, les avancées sociétales et les enjeux environnementaux. Ces 5 dernières années, nous avons affronté des événements auxquels aucun gouvernement n’avait été confronté et nous avons su faire face, ensemble. Peu portés à l’aventure et aux fausses promesses en période de turbulence, tout indique que les Français sont de nouveau prêts à accorder cette nette majorité au Président de la République Emmanuel Macron afin de faire progresser ce grand mouvement politique d’unité et d'action.

Rodrigue Kokouendo, député de Seine-et-Marne

 

Depuis 5 ans, le député Rodrigue Kokouendo œuvre pour les Seine-et-Marnais, à l’Assemblée nationale et dans la 7ème circonscription, pour adapter le projet présidentiel aux exigences du territoire. 

Concrètement, sur le plan économique le “quoiqu’il en coûte" a permis de sauvegarder le potentiel économique du département et préserver le pouvoir d’achat des Seine-et-Marnais.

En Seine-et-Marne, les mesures déployées par le gouvernement ont permis de sécuriser l’emploi, et, mieux encore, le nombre de chômeurs a reculé de 14%sur les douze derniers mois. Grâce au plan de relance, 135 entreprises industrielles Seine-et-Marnaises ont bénéficié d’aides à l'investissement. Enfin, on dénombre sur le département 290 588 entrées en formation pour les publics éloignés de l’emploi, soit une hausse de +197 % en 5 ans.

Pour tenter de préserver le pouvoir d’achat, une remise de 18 centimes d'euro par litre d’essence est appliquée depuis le 1er avril et la mise en place d’un bouclier tarifaire permet de protéger les consommateurs contre la hausse des prix. Promesse de campagne, ce sont plus de 400 000 Seine-et-Marnais qui ont bénéficié de la suppression de la taxe d’habitation.

 

En insistant auprès du gouvernement sur l’enclavement des régions péri-urbaines dans le cadre du Grand Paris et la situation de la route nationale 2, le député Rodrigue Kokouendo a démontré son attachement et  sa grande écoute aux problématiques rapportées par les administrés.

 

La crise sanitaire a renforcé sa détermination d’intensifier la place de la santé dans les politiques publiques. Ce sont plus de 27 Mrds€  qui ont été investis pour les soignants et pour les hôpitaux dans le cadre du Ségur de la santé. Sur le département, 204 millions d’euros ont été consacrés aux 73 établissements de santé et le nombre de maisons et de centres de santé a été doublé. Notamment à Charny, le député Rodrigue Kokouendo a soutenu une subvention de 600 000 euros pour la construction de la maison médicale. Il a par ailleurs interpellé les membres du gouvernement sur les conséquences sanitaires du site du Fort de Vaujours et la situation des sapeurs-pompiers volontaires sur la circonscription, tout en continuant d'accompagner ces dossiers. 

Le handicap étant une grande cause du mandat de Rodrigue Kokouendo, ce dernier s’est engagé dans la réduction de moitié de la durée moyenne de traitement pour les demandes d’allocation adulte handicapé et a sollicité à plusieurs reprises les membres du gouvernement sur ces thématiques (reconnaissance des artistes en situation de handicap, aménagement des centres d’accueil et accompagnement modulable pour les personnes handicapées). 

 

Plusieurs rencontres avec les acteurs agricoles Seine-et-Marnais ont conforté le député Rodrigue Kokouendo à repenser l’articulation entre agriculture et environnement. En Seine-et-Marne, cette complémentarité s'est notamment traduite par une hausse du nombre d’agriculteurs engagés dans une démarche certifiée de transition agro-écologique et le doublement de surface agricole bio sur le département. Le parlement a sécurisé le paiement des aides PAC pour les agriculteurs et, en co-signant la proposition de loi visant à protéger la rémunération des agriculteurs, Rodrigue Kokouendo s’est engagé pour la revalorisation des retraites des agriculteurs. Le député a par ailleurs interpellé le gouvernement sur l'impact des inondations à répétition pour les Seine-et-Marnais comme à Thieux, Messy, Claye-Souilly et Gouvernes, ainsi que la gestion des déchets dans le cadre des travaux du Grand Paris et de ceux des jeux Olympiques et paralympiques de 2024.

 

Bien qu’il nous reste encore de grands chantiers, beaucoup d’avancées ont pu être réalisées pour les Seine-et-Marnais, et nous restons plus que jamais mobilisés. Nous devons construire avec eux et pour eux un nouveau contrat social, un pacte républicain renouvelé pour “faire nation”,  comme l’a si bien énoncé le Président de la République, Emmanuel Macron, qui devra pouvoir compter sur une majorité parlementaire soudée et constructive. Les Français sont nombreux, de toutes générations et sensibilités, et chacun à son niveau, à adhérer à cette conception moderne et constructive de l’action politique, fondamentale pour affronter avec courage et persévérance les grands défis sociaux, environnementaux, technologiques, diplomatiques et humanitaires. Nous sommes prêts.” 

Rodrigue Kokouendo, député de Seine-et-Marne

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.