Communiqués de presse

Visite d'Emmanuel MACRON à Dammartin-en-Goële - Le député Rodrigue KOKOUENDO salue cette initiative

Le 11 mars 2021 à Paris,
 
À l’occasion de la Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme, le député Rodrigue Kokouendo salue la visite du Président de la République, Emmanuel Macron, à Dammartin-en-Goële, pour y rencontrer Michel Catalano, retenu en otage par les frères Kouachi en janvier 2015.
Je tiens à saluer la visite de Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République, qui se rendra dans ma circonscription, à Dammartin-en-Goële, ce jeudi 11 mars, à l'occasion de la Journée nationale d'hommage aux victimes du terrorisme, pour y rencontrer Michel Catalano, qui avait été retenu en otage dans son imprimerie par les frères Kouachi, en cavale après l’attentat de Charlie Hebdo, le 9 janvier 2015.
Cet hommage distingue le courage dont il a fait preuve et c’est une reconnaissance du combat qu’il mène chaque jour, dans sa vie personnelle, mais aussi en engageant le dialogue avec des personnes radicalisées au sein des prisons. Michel Catalano, figure héroïque de notre territoire, est un homme exemplaire à qui j’ai renouvelé mon indéfectible soutien et mon amitié.
Le combat personnel de Michel Catalano, son courage, sa grande humanité, sont et resteront source d’inspiration pour chacun d’entre nous
Au moment où nous traversons une douloureuse épreuve collective, si le déplacement du Président de la République, Emmanuel Macron, est un message de soutien pour toutes les victimes du terrorisme en France, c’est aussi un message d’espoir pour la nation française.
Nous sommes très honorés par cette visite du Président de la République sur notre territoire, simple mais importante manifestation, à l’égard de Michel Catalano, d’un sentiment de fraternité qui nous touche car il incarne bien la France.  

Réactions aux essais nucléaires dans le Pacifique et dans le Sahara, du Polygone d’Expérimentation de Moronvilliers et du Fort de Vaujours

Le 28 décembre 2017 à Paris,

 

Les informations récentes communiquées sur le site du Fort de Vaujours, situé sur les communes de Courtry et de Vaujours, suscitent un regain d'inquiétudes chez nos concitoyens, en particulier depuis la diffusion d’un reportage de France 2, le 14 décembre dernier, autour des cas précis des essais nucléaires dans le Pacifique et dans le Sahara, du
Polygone d’Expérimentation de Moronvilliers (51) et du Fort de Vaujours (93).

Député de la 7ème circonscription de Seine-et-Marne, qui comprend la commune de Courtry, Monsieur Rodrigue KOKOUENDO participe aux discussions ayant trait au Fort de Vaujours et suit ce dossier de très près depuis son élection à l’Assemblée nationale. Il a été sollicité, comme beaucoup d’élus locaux, sur ce sujet connu de longue date.
« Les résultats du Contrat Local de Santé de l’ARS nous interpellent car ils révèlent indiscutablement une importante distorsion sur les causes de mortalité par cancers sur la commune de Courtry, mais je n’ai pas eu, à ce jour, connaissance d’une étude épidémiologique qui aurait permis à la fois de préciser ces résultats et d’en déterminer les causes », souhaite souligner Monsieur Kokouendo.
Monsieur Kokouendo tient à rappeler que la cession d’une partie des terrains du Fort de Vaujours par l’Etat à la société PLACOPLATRE entraînait l’obligation de décontamination du site et que le Conseil municipal de la commune de Courtry a prescrit, en 2013, la modification du PLU dans le but de permettre l’exploitation de mines de gypse par la société PLACOPLATRE.
Rodrigue KOKOUENDO est naturellement très sensible à ce problème de santé publique aux multiples implications et prendra toutes initiatives auprès des autorités, des collectivités et des industriels concernés pour que la lumière soit faite sur ce dossier à travers le recueil d'informations. En toute indépendance et objectivité, il encouragera et soutiendra les initiatives des élus locaux et des associations qui s'impliqueront, hors tout esprit polémique, dans ce dossier du Fort de Vaujours.

Manifestation « Le Grand Roissy mérite la Ligne 17 »

Le 11 octobre 2017 à Paris,

Nous avons pris connaissance de l’organisation de la manifestation « Le Grand Roissy mérite la Ligne 17 » des élus et acteurs économiques du Grand Roissy, devant Matignon, ce jeudi 12 octobre à 10h30 pour exiger le maintien du projet de la Ligne 17.
Faciliter et améliorer les déplacements des habitants du Val d’Oise et de Seine-et-Marne est d’une urgence absolue. La mise en service de la ligne 17 jusqu’aux nouvelles gares du Triangle de Gonesse et du Mesnil-Amelot sera un jalon essentiel en ce sens.
La ligne 17 engagerait une nouvelle dynamique de développement territorial en permettant

  • De désengorger cette zone où se trouve l’axe routier le plus fréquenté de France et d’Europe (l’autoroute A1) ;
  • D’améliorer l’accès des populations à l’emploi (en les reliant à Paris et aux différents pôles économiques de la région) ;
  • D’assurer une liaison efficace entre l’aéroport et les deux principaux quartiers d’affaires (La Défense et la Plaine Saint-Denis) ;
  • D’œuvrer à la transition écologique en facilitant le report modal des déplacements.

Elle contribuera ainsi au désenclavement de cette partie du territoire de l’Ile-de-France, et ainsi de favoriser l’égalité des territoires.
Nous, parlementaires, restons mobilisés en faveur de ce projet majeur qui permettra de répondre aux priorités de nos territoires que sont l’emploi et la qualité de vie de ses habitants.

Signataires :

Rodrigue KOKOUENDO, Député de Seine-et-Marne
Arnaud de BELENET, Sénateur de Seine-et-Marne
Zivka PARK, Députée du Val-d’Oise

Contact presse

Pour toute demande d'information ou de prise de parole  : 

rodrigue.kokouendo@assemblee-nationale.fr

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.