Rodrigue Kokouendo
Député Seine-et-Marne (7e circonscription)

En circonscription

On sait que le secteur agricole est particulièrement touché à la fois par la crise économique que nous vivons depuis plusieurs années, mais aussi par une concurrence internationale qui n'est pas toujours voire rarement soumise aux mêmes exigences sanitaires que les exploitations européennes, et notamment françaises.

 

Ce contexte politique et économique impose aux organisations syndicales une veille attentive de la politique agricole commune, au niveau européen, mais aussi au niveau mondial avec notamment aujourd'hui les négociations du MERCOSUR.

  

Le Salon de l'agriculture a mis en valeur les innovations qui permettent une optimisation de la production, station météo autonomes, dromes de zonage radiographique des parcelles, laboratoires de recherche de pointe, etc.

Pour soutenir les agriculteurs, la Chambre d'agriculture d'Ile de France va ainsi installer 200 capteurs météos d'aide à la décision. Ce programme vise principalement à favoriser l’émergence de nouvelles technologies et accroître les gains de compétitivité des exploitations, avec l’appui des agriculteurs, de la recherche appliquée, et des partenaires économiques.

Il  y a en Seine et Marne plusieurs structures représentatives des agriculteurs, la FNSEA (fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles), la Confédération Paysanne, et les jeunes agriculteurs.

A la suite de ma visite au salon international de l'agriculture, je m'étais promis de rencontrer rapidement les principaux représentants de ces organisations syndicales.

Sébastien GUERINOT, Président des jeunes agriculteurs 77, est venu à notre rencontre à la permanence de LAGNY et je l’en remercie.

Les adhérents des Jeunes agriculteurs doivent avoir moins de 35 ans; ils sont 55000 en France, 400 en Ile France et 160 en Seine et Marne. Cette organisation répond aux problématiques propres aux jeunes agriculteurs, notamment dans la reprise d'exploitations, souvent familiales, avec sa cohorte de difficultés liées au financement et à l'adaptation à des normes de plus en plus contraignantes.

 En milieu péri urbain, le problème majeur est celui des engrais et des produits phyto sanitaires; la cohabitation n'est ainsi pas toujours facile en période d'épandage entre les exploitants et les riverains, et cela nécessiterait des efforts de communication.

Avec les jeunes agriculteurs de Seine et Marne,  Stéphane GUERINOT représente des professionnels dynamiques, innovants, responsables, respectueux des contraintes sanitaires et attachés à la bonne intégration de leurs exploitations dans le tissu péri urbain.

Dans un climat de confiance réciproque, je serai à l'écoute des organisations professionnelles pour sensibiliser mes collègues de  l'assemblée nationale aux problématiques et attentes du secteur.

 

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.