Rodrigue Kokouendo
Député Seine-et-Marne (7e circonscription)

A l'assemblée

Priorité exprimée par les associations d’anciens combattants et engagement du Président de la République, l’octroi de la carte du combattant pour les militaires déployés en Algérie entre le 3 juillet 1962 et le 1er juillet 1964 est la concrétisation de l’engagement du Gouvernement en faveur du monde combattant. 

Mesure évoquée de longue date mais jamais accordée par les gouvernements précédents, elle vient réparer plusieurs décennies d’injustice et traduit la reconnaissance du Gouvernement pour ceux qui ont combattu sous nos couleurs. L’attribution de la carte du combattant, de la reconnaissance, de l’action sociale et des avantages qui s’y attachent, pourrait concerner 50 000 bénéficiaires potentiels et représenter un engagement financier de l’Etat à hauteur de 30 millions d’euros. 

Cette décision est également emblématique du travail de concertation mené par Geneviève Darrieussecq, Secrétaire d’Etat, depuis son entrée au Gouvernement, sur l’ensemble des revendications des associations d’anciens combattants, dont la « carte du combattant 62-64 » faisait partie. 

Aujourd’hui, à l’heure où les premières cartes sont distribuées, je me félicite de la mise en œuvre concrète de cette mesure forte pour le monde combattant et vous en souhaite bonne réception. 

Ecrivez votre article ici...


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.