Rodrigue Kokouendo
Député Seine-et-Marne (7e circonscription)

A l'assemblée

L’attribution des Jeux Olympiques 2024 à Paris a donné lieu à de nombreux débats, en particulier sur l’investissement financier, sur la capacité des équipements français à accueillir un tel événement, et sur les infrastructures de transport franciliennes. Il me semble également essentiel que nous veillons à la bonne préparation de nos athlètes en vue de cet événement international.

L’Outre-mer ne doit pas échapper aux efforts collectifs qui seront faits d’ici 2024 pour améliorer les infrastructures sportives existantes et pour créer de nouvelles. Les territoires d’Outre-mer sont le berceau de nombreux athlètes de haut niveau : Teddy Riner, Daniel Narcisse, Mehdy Metella…La liste est longue. Les sportifs originaires d’Outre-mer ou vivant en Outre-mer doivent disposer des mêmes équipements de pointe qu’en métropole.

C’est un sujet que nous avons longuement évoqué le mois dernier avec la ministre des Sports, Laura Flessel, elle-même originaire de Guadeloupe et médaillée olympique, dans le cadre de la Délégation Outre-mer de l’Assemblée nationale. La ministre nous a notamment indiqué qu’un appel à projets avait été lancé en début d’année, afin de construire de nouveaux stades et de nouvelles salles de sport. Ce sont des projets que j’appuie pleinement. L’égalité entre l’Outre-mer et la Métropole doit demeurer l’un des piliers de nos actions nationales.

 

Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.