Le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Jean-Michel Blanquer, a indiqué en fin de matinée que le brevet et le baccalauréat seraient validés, cette année, en contrôle continu.

 

Après avoir consulté les partenaires sociaux, fédérations de parents d’élèves, délégués nationaux et académiques des lycéens, le ministre a annoncé des aménagements des examens sur la base de trois critères essentiels : sanitaire, pédagogique et logistique.

Le ministre a d'abord souligné que le retour des élèves dépendrait de l’évolution de la situation sanitaire.

  • Tous les élèves auront cours jusqu'au 4 juillet.
  • Les notes obtenues pendant le confinement ne seront pas prises en compte.

 

Au collège, le brevet sera validé par le contrôle continu.

  • L’obtention du brevet sera suspendu à l’assiduité des cours.

 

Les baccalauréats général, technologique et professionnel seront validés par le contrôle continu.

  •  En première : pour l’épreuve de français du baccalauréat,  la note d’écrit sera obtenue en faisant la moyenne des notes de l’année.
  • L’épreuve d’oral est maintenue.

 

En terminale, il n'y aura pas d’épreuve écrite en juin.

- Le contrôle est continu, à l’exception des notes obtenues durant le confinement.

- L’assiduité sera prise en compte.

- Les mentions sont maintenues.

 

Pour les élèves de lycées professionnels, les épreuves de BEP, de CAP et de baccalauréat professionnel sont validées sur la base du contrôle en cours de formation déjà passées et du livret scolaire.


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.