Adresse du président de la République aux Français


Comme il s’y était engagé lors de son allocution le 12 juillet dernier, le président de la République Emmanuel Macron s’est exprimé devant les Français, le 9 novembre 2021, afin de faire le point sur la situation sanitaire, économique, sociale et géopolitique.

 

Protéger, responsabiliser, anticiper

  • Face à l’épidémie, nous avons à chaque étape fait les choix collectifs indispensables pour protéger chacun de nous et nous protéger comme Nation.

- La France est l’un des pays du monde les mieux protégés : 51 millions de Français sont vaccinés complètement.

- Le pass sanitaire et la stratégie mis en oeuvre nous ont permis de maîtriser l’épidémie et de garder l’ensemble de nos activités ouvertes, toujours dans cette optique de « vivre avec le virus » prônée par le chef de l’Etat.

- L’Union européenne a produit plus de 2 milliards de doses de vaccins en 2021.

  • Depuis quelques semaines, la reprise épidémique nous oblige à être particulièrement vigilants.

- Des dizaines de milliers de nos compatriotes sont touchés par le « Covid long ».

- La vaccination demeure parfois insuffisante dans certains territoires d’Outre-mer.

- Des signaux d’alerte : augmentation de 40% en une semaine du taux d’incidence ; remontée récente des hospitalisations ; cas positifs en hausse de 15% sur la semaine ; le taux d’incidence a dépassé les 100 dans 12 départements.

- Les faits le montrent : une personne vaccinée a 11 fois moins de risques de se retrouver à l’hôpital en soins critiques. Or, 6 millions de Français n’ont encore reçu aucune dose de vaccins.

  • Pour continuer à protéger nos concitoyens, le président de la République a lancé un appel à la responsabilité aux 6 millions de Français non vaccinés, ainsi qu’un message aux plus vulnérables.

- Le chef de l’État a appelé tous les plus de 65 ans vaccinés depuis plus de six mois à effectuer leur 3ème dose de rappel.

A partir du 15 décembrela validité du pass sanitaire des personnes âgées de plus de 65 ans et des personnes vaccinées au Janssen sera conditionnée à cette 3ème dose.

Une campagne de rappel sera lancée dès le début décembre pour les Français âgés de 50 à 64 ans. Aujourd’hui, 83% des personnes en réanimation ont plus de 50 ans. Le Président a demandé aux autorités scientifiques de nous indiquer dans les prochains jours les modalités pratiques et les échéances à suivre.

  • Enfin, le président a appelé à la responsabilité de tous et à la confiance dans chacun.

- Redoubler de vigilance : en plus de la vaccination, le meilleur moyen de lutter contre la propagation du virus reste le respect des gestes barrières et du port du masque.

- Accroître les contrôles pour l’application du pass sanitaire.

 

Agir jusqu’au dernier quart d’heure

  • L’action menée depuis 2017 porte ses fruits et notre stratégie nous a non seulement permis de résister à la crise mais aussi de rebondir plus fort aujourd’hui.

Une croissance dynamique de plus de 6% qui place la France en tête des grandes économies européennes.

- Une forte progression du pouvoir d’achat agrégé : +8% en cumulé entre 2017 et 2022, soit une hausse 2x plus forte sous ce quinquennat que sous les deux quinquennats précédents réunis.

- Des résultats spectaculaires sur l’emploi : une création massive d’emplois (1 million d’emplois en plus dans l’économie française depuis début 2017) et un chômage au plus bas depuis près de 15 ans.

Pas d’augmentation des inégalités, ni du taux de pauvreté en 2020 selon l’Insee, malgré la crise.

- Des dépenses publiques maîtrisées : notre déficit sera inférieur à 5% du PIB dès cette année 2022.

- Un effort spécifique déployé pour la jeunesse : 3 millions de jeunes ont trouvé une formation grâce au plan « 1 jeune, 1 formation ». Le taux de chômage des moins de 25 ans est aussi au plus bas depuis 15 ans.

  • Mais la situation sanitaire demeure fragile et un consensus existe pour concentrer les efforts sur la reprise. Si les conditions ne sont pas réunies pour relancer aujourd’hui le chantier de la réforme des retraites, la détermination du président demeure intacte.

Cohérence : lors de son allocution du 12 juillet, le chef de l’État avait déclaré qu’il ne lancerait pas cette réforme « tant que l’épidémie ne sera pas sous contrôle et la reprise bien assurée ».

Convictions réaffirmées : il faudra travailler plus longtemps, aller vers un système plus juste (fin des régimes spéciaux, harmonisation des règles entre public et privé et aucune pension inférieure à 1000 euros pour une carrière complète), aller vers plus de liberté dans les choix de sa retraite.

  • Le travail comme boussole et fil rouge de notre action.

- Pour que le travail permette de vivre dignement et paie toujours davantage que l’inactivité : une nouvelle étape de la réforme de l’assurance-chômage à partir du 1er décembre : il faudra avoir travaillé au moins 6 mois dans les deux dernières années pour pouvoir être indemnisé, contre 4 mois aujourd’hui.

- Passage en revue par Pôle Emploi des centaines de milliers d’offres d’emploi disponibles dès les prochaines semaines, et suspensions des allocations pour les demandeurs d’emploi qui ne démontreront pas une recherche active d’emploi.

Réaffirmation du travail comme valeur cardinale : le travail pour préserver notre modèle social ; le travail pour rendre notre État plus solide ; le travail pour bâtir notre indépendance.

  • Bâtir notre indépendance énergétique.

- Le président a annoncé que nous allons relancer, pour la première fois depuis des décennies, la construction de réacteurs nucléaires en France, et continuer de développer les énergies renouvelables.

L’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050 est confirmé. Le nucléaire est un atout pour notre souveraineté énergétique et permet à la France de bénéficier d’un mix énergétique parmi les plus décarbonés du monde.

 

Croire en la France dans l’avenir et dans le monde

  • Lancement du plan France 2030 : une intervention publique forte pour relever les grands enjeux et faire en sorte que les produits et les technologies qui feront l’économie, les emplois et les vies de 2030 viennent de France et d’Europe.

- Investir 30 milliards d’euros sur 5 ans dans 10 secteurs porteurs d’avenir : décarbonation de l’industrie, véhicule électrique, avion zéro carbone, culture, santé, spatial, maritime.

- Éduquer et former nos jeunes.
- Sécuriser en France la production de composants technologiques essentiels comme les semi-conducteurs, la robotique et le cyber.

  • Construction d’un nouveau modèle d’investissement et de croissance pour la France et l’Union européenne, que le Président défendra lors de la présidence française de l’UE dès janvier prochain : une entente européenne, solidaire et volontaire pour apporter à chacun de nos pays européens un relais et une force de frappe.

- Mieux protéger nos frontières extérieures dans les prochains mois.
- Continuer de rebâtir avec l’Afrique une relation de paix et de stabilité.

- Mieux réguler les actions des géants du numériques.

- Bâtir une stratégie crédible de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre compatible avec notre prospérité et notre souveraineté industrielle et technologique.

 

(Source : porte-parolat du Gouvernement)


Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.